Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 13:40

RDV à 10 h chez Gaël pour Ophélie, Sylvie, Aurel (remplaçant de choc qui pare à la blessure de dernière minute de notre Jérôme), Dam et Vadim avec comme objectif un raid tout en orientation dans le Val d’Oise à Bessancourt.

Le WE commence bien : avec 3 GPS dont un Tom-Tom au Top on se retrouve sur le périph avec visite du Parc des princes, de l’Arche de la Défense, la Tour Eiffel et pour finir le centre ville de Clichy… Pour l’orientation c’est mal parti.

Arrivée sur site vers 15h, impec on a 3 h pour s’installer et faire 3 petites activités tranquillous (tir à l’arc, CO labyrinthe, ESCALADE ) avant le départ de la section du samedi soir ( une CO de 7 km suivi d’un trail orientation de 15 km). Chaque équipe se prépare, je (Vadim) suis avec Ophélie prêt vers 16h pour aller s’amuser …

Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…

Nous sommes au pied du mur d’escalade avec une balise à aller pointer en haut, nous avons chacun un doigt pour pointer cette purée de balise donc il suffit qu’un seul de nous deux arrive à la pointer. Aucun problème avec des raideurs aguerris que nous sommes, c’est une formalité. Allez zou, je m’y colle, un vrai singe sur le premiers 50 centimètres mais ensuite le garçon se crispe un peu pour arriver à hauteur de la balise. ZUT la balise est côté gauche et j’ai mon doigt côté droit. Avec ma morphologie BREVILIGNE, je suis trop court donc je tente une dernière tentative de transfert vers la gauche et BADABOUM je fais un joli plongeon la tête la première direction le sol… Pas de bobo la sécu me stoppe avant de m’étaler comme une crêpe.

A Ophélie de jouer pour aller pointer cette Balise de M…, elle commence tranquillou et sûrement sous les conseils d’Aurel. Elle campe un peu à mi–parcours mais continue. YES elle va l’avoir ! Et Bing patatra elle dérape à 1 m de la cible. Snif et Oups, on est la seule équipe à ne pas pointer cette balise.

Conséquence : On prend 15 minutes de pénalité et on partira les derniers lors de l’épreuve du soir car c’est un départ en poursuite…

Le samedi soir :

RDV à 18 h 30 pour breifing puis départ à partir de 19 h, pour nous c’est à 19h16 tout seul sous l’arche de départ. Que dire de cette section ? on est parti à notre rythme (plutôt rapide quand même) mais surtout on a tout chopé avec un parcours optimisé pour un retour à la base avant la nuit. On fait 8 ième au scratch et on rattrape notre boulette escalade sur les autres équipes mixtes (les Petits Suisses Normands, Notafraid, Les griffons, SLRA 2 etc…).

Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…

Dimanche : une grosse journée.

Bilan de la veille : nous nous retrouvons 5 équipes mixtes dans un mouchoir de poche tandis que l’équipe SLRA2 (Sylvie et Gaël) est un peu distancée mais la journée est riche en VTT (le point fort de Sylvie ) donc…

Départ à 5h pour une micro CO mémo suivi d’un VTT suivi d’itinéraire de 17 km, nous nous retrouvons les trois équipes du SLRA ensemble pas de Pb majeur à part une belle chute de Vadim dans les orties à cause d’un croche pied d’une ronce OGM et une balise vue par l’œil de Lynx de Gaël sinon c’était 30 min de pénalité.

Direction une CO de 7 km, après 3 ou 4 balises ensemble et aussi le retour des Petits Suisses Normands, avec Ophélie on accélère un peu pour enfiler les perles avec efficacité et aussi réussite pour finir cette section avec le 3ième temps J !

On enfourche nos VTTs avec Olivier et Greg des Griffons pour une section couloir. Dès le départ je suis pas au top, à gauche, puis au sud puis à droite etc… puis aller au final plein ouest pour faire 1 km et grosse plante collective. Demi-tour, interrogations, croisement d’équipes etc… on se recale sur la bonne route. Bilan : sans doute 10 minutes de perdu !

Arrivée pour une section kayak où on retrouve les Petits Suisses Normands (PSN1) qui sont devant nous. Du coup on appuie un peu plus sur les pagaies et on les rattrape à la dernière balise. On croise aussi nos copains du SLRA2 avec Sylvie et leur deux soldats de soutien Dam et Aurel: Yes ils sont entrain de faire une belle remontée (c’est tout bon pour le challenge FNRM).

Débarquement pour une CO avec de belles patates qui piquent. Après deux balises avec PSN1, on décide un tracé limite hors carte pour la troisième. Option payante on lâche PSN1qui ne nous ont pas suivis.

Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…

La fin du raid s’enchaine avec VTT, puis CO puis Run and bike et enfin VTT, on fera ces différentes sections avec Greg et Olivier en se rendant des services mutuels en tout genre ???

Franchissement de la ligne d’arrivée vers 15 h avec un sentiment de s’être bien régalé sur toutes ces sections tracés sur des cartes précises avec très très peu de goudron (bravo les Raids Lifes). On n’a plus qu’à attendre nos compères ( Sylvie, Gaël, Dam et Aurel) oulala la barrière horaire de 16h va être chaude , il est 15h57 quand j’entend Sylvie crier : « VITE VITE ! les gars faut pointer la balise d’arrivée » c’est tout bon ! Mais que leur est-il arrivé ? Ils avaient raté la dernière balise à 500 m de l’arrivée donc demi-tour avec une patate de 500 m à remonter après 110 km d’effort : ça fait MAL !!!

Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…
Raid Val d’Oise (manche du challenge FRMN) : Quelques bricoles mais WE sous le soleil…

Bilan du WE :

  • Les deux équipes mixtes du SLRA ont réussi leur objectif. SLRA1 : 1° mixte et SLRA2 : 5 ° mixte.
  • Un raid sous le soleil avec copines et copains (pensée à Jérôme) c’est TOP !
  • Un raid de 140 km aux portes de Paris avec seulement 4 km de goudron et que de la forêt a conseillé.
  • Pour finir une dernière bricole : arrivée vers 22h chez Gaël, chacun récupère son matériel dans le cam-cam et son VTT sur la remorque… et bien Vadim a perdu sa roue avant J ! Trop fort.

Vadim.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 20:48
Flying Avent’hure : patinage et plongée

C’est parti pour le premier raid de l’année pour les quatre équipes SLRA, gonflées à bloc, j’ai nommée SLRA 4 Fabien et Vinz, SLRA 3 Gaël et Dam, SLRA 2 Jéjé et Sylvie et SLRA 1 Vadim et Ophélie. Le but, tester notre forme en ce début de saison et ramener quelques précieux points pour le challenge FNRM pour nos 2 équipes mixtes.

Flying Avent’hure : patinage et plongée

Premier challenge du week-end : réussir à fermer le camcam de Jéjé, rempli jusqu’au plafond des affaires de Vinz et Fabien… on a lutté pour qu’ils n’emportent pas l’appareil photo reflex et un cadre de rechange (ahah mauvaise langue Ophélie !). Mais Vinz avait quand même oublié une paire de chaussettes de rechange… mais qu’est-ce qu’il y a dans tous ces sacs les gars ??

Arrivés à Fressines, on avale nos gamelles de pâtes et une part de gateau aux carottes made by Ophélie (la cream-cheese ne fait pas l’unanimité, surtout avant de partir pour un trail-sprint). A 13h15, la tente de Vinz et Fabien attend toujours gentiment dans sa housse. Et les gars sont en train de régler le compteur de Fab en miles/heure… c’est pour bosser la règle de 3 tout en pédalant ! Mais à 13h30, toute la clique est chaud bouillant et prête à s’élancer sur la ligne de départ. Petit message d’encouragement intra-SLRA et c’est parti pour un trail de 3km. Oulà, je souffre, le départ diesel de Vadim est encore trop rapide pour moi (à ce moment, je regrette les pots de nutella que j’ai sauvagement ravagé pendant ma préparation de soutenance). J’attrape la carte de CO-relais et c’est …foireux ! Bizarre un mulot accroché à la carte de SLRA 2 ???

Je perds le nord malgré ma boussole-pouce. Vadim ravale sa salive et moi je prends quelques minutes pour réactiver mes neurones ; et ben c’est un beau départ ! Et je termine la Co-relais en paumant mon carton de pointage sur le chemin du retour… palme d’or du départ de merde décernée à Ophélie ! Fouffe-power à la rescousse, qui me ramène mon carton que j’ai choisi d’abandonner à la dernière balise. Je prépare les VTTs près de la ligne d’arrivée tandis que Vadim s’élance pour rattraper le temps perdu sur la deuxième partie de la CO-relais. On part à toute blinde sur le VTT suivi d’itinéraire. Pas d’encombre, ouf, ça redonne confiance ! Quelques sections plus tard, c’est la séparation de notre équipe (noooooonnnnn !!!), je descends jouer à la taupe (je ressemble à une taupe albinos, toute de blanc vêtue) tandis que Vadim enfile son habit de robin des bois qui lui va si bien.

Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée

Je suis seule dans le couloir de galerie souterraine, du coup c’est limite si je me parle à moi-même ! J’avance en canard pour pas beugner mes genoux mais je suis quand même obliger de ramper à deux endroits ! Evidemment, les Flying ont justement décidé de poster des caméras à ces endroits, pas bêtes les bêtes !! je perd une shoes dans une mare d’argile et je ressort en habit de taupe brune ! Il y a quelques moqueries qui fusent… quelle idée de partir en blanc !! M’en fous, c’est drôle ! Vadim nous a ramené le max de points au tir. Je me fais nourrir au ravito (pour éviter que mes gants boueux viennent contaminer les belles parts de tourteau fromager, miam) et hop, on part pour la fameuse CO cadastre-photo ! Vadim, regarde sous tes pouces, hein ? ahah. On marche à 4 avec une autre équipe et ça se passe super. Bon, on se plante quand même sur la fameuse parabole… On croise nos manouches préférés (Fab et Vinz) et on repart en VTT direction la CO semi-nocturne. Vadim au carré de report et moi à la dictée : Juju, mais c’est quoi ces définitions ???? purée, on va galérer avec ces déf’ et des balises dans le vert foncé en pleine nuit ! Balise 14, « hémicycle rocheux » dans la forêt… ça jardine grave autour de nous et j’avoue que nous aussi. Allez, on est pas loin ; petit coup d’œil à une équipe qui détale furtivement devant moi, VAAADDDIIIMMMM !!!!! ça sent bon par là ! Ouf, on part pour la 15. Je perds mes repères quelques minutes mais finalement on retrouve notre chemin plein ouest. Ben, on a bien marché finalement, 12km en un peu moins de 2h, ça le fait. Retour plein phare en VTT, direction notre sac de couchage bien chaud, sympa le VTT est roulant. Douche encore chaude (super) puis on guette l’arrivée de nos compères. Mais, bizarre, ils ont pas l’air de vouloir rentrer !! Ah si, c’est juste qu’ils ont oublié de rentrer vider leurs doigts ! Petite frayeur mais finalement on termine 1er et 2nd mixte de la première journée, youhouuu !

Petit-déjeuner léger le lendemain et c’est reparti pour 7h d’aventure ! On joue au chat et à la souris avec les Griffons mixte. Alex a retrouvé sa patate pendant la nuit ! VTT puis on arrive sur une super CO de 8km dans la forêt. Je m’accroche pour suivre le petit groupe qui s’est formé : Griffons homme, griffons mixte, ATRAS homme et Vadim qui cavalent devant moi. Coup de mou, je traine la patte et j’arrive pas à rattraper les 150 mètres qui me séparent d’eux. Dur dur, puis je me rue sur les chips du ravito à l’arrivée. J’ai FAIM, c’est pas bon pour mon humeur ça, Vadim le sait alors c’est pause obligatoire. Engloutissage de bonbons tirés de la pochette secrète VTT puis on repart en pédalant pour retrouver une CO urbaine. Allez, petite côte, je vais m’économiser en m’accrochant au moteur Vadim ; je chope la laisse à l’arrière de la selle et 10 0 mètres plus loin, je me détache. Zut, il n’y a plus de retour élastique de la laisse, je tiens le crochet à bout de bras aaaaaahhhh, je lache et le fil se prend dans la roue arrière de Vadim => oulà, ça sent mauvais ! Mais le tubeless a du bon ! On repart 1minutes plus tard, après avoir enterré la laisse, soulagés.

Flying Avent’hure : patinage et plongée

Arrivée sur la CO, je prends la carte pour souffler et Vadim devient tout rouge ! C’est qu’on court avec ATRAS et ces gars-là c’est des vraies gazelles ! heureusement, le genou de Vadim s’est mis en veilleuse, et il tient le rythme, bravo ! 20 minutes plus tard, sangle de tractage sous le bras, on embarque sur notre canoë qui s’annonce mouillant ! Dans le sens du courant, on enchaine les passages de ponts, où on est obligé de se coucher dans le fond du canoë. C’est qu’on a pris la grosse tête, nous, haha ! On se marre bien en voyant une équipe faire un culbuto… 10 minutes plus tard c’est notre tour. Hum hum. Puis, c’est le débarquement ! Vite, il faut rejoindre la base ! en tractant notre barque sur 925 mètres. Dur. Qui a dit que les raideurs étaient des gros bourrins ? Ben, là, c’est le cas, on se déguise en percheron et l’arrière-train doit bouger sa graisse pour faire avancer sur l’herbe le canoë rempli d’eau. Retour en trail au petit trot, c’est limite si on se raconte nos vies ! Puis, zhou, Ophélie à la carabine pour rafler 24 min tandis que Vadim reporte les balises VTT sur la carte. C’est partir pour la dernière section !!! ca va morfler ! On commence par deux belles patates et descentes dans la boue. J’ai le pneu arrière qui se transforme en slik de 10cm de large… séance patinage artistique, je fais du burn en tentant de rattraper Vadim et les Griffons mixte. Ce pneu me SOULE ! Petit mot à mon orienteur qui comprend l’urgence de la situation et opte pour un passage par la route. J’essaie de lui montrer que c’est vraiment un problème matériel et pas physique (héhé) en donnant tout. On retrouve les équipes pour la dernière balise (ouf, ça a marché) et on passe la ligne d’arrivée 15min avant la barrière horaire ! Douche salvatrice (mais froide, les mecs ont piqué toute l’eau chaude, je suis sûre !!!) et bon repas avec toutes les équipes SLRA. On retrouve Stéphane et Gérard partis sur la Tit’s avent’hure. Résultat : 40 points pour SLRA 1 et 24 points SLRA 2 => miam, ça nous rapproche de la Finale FNRM ! Vu le palmarès de Thibault des Ptits Suisses Normands, ça va envoyer du lourd fin Aoùt ! aïe aïe aïe…

Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée
Flying Avent’hure : patinage et plongée

Le Flying, toujours une organisation au poil, une convivialité du tonnerre, des sections sportives et déjantées ! Un raid que tout SLRA recommande chaudement !

Un petit clin d’œil à l’équipe de protection civile qui a réussi à me faire tourner de l’œil en voulant m’enlever une épine du doigt… Une raideuse allongée les pieds en l’air à la fin de la première journée, ça fait pas sérieux !

Ophélie

Partager cet article
Repost0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 23:56

Le week-end du 5-6 avril se tenaient plusieurs événements: Le Flying notamment, mais aussi le raid de l’arche de la nature près du Mans.

Voulant participer en mixte avec Caroline (ma copine), nous nous inscrivons pour le raid découverte (reprise oblige).

Persuadés que le raid se tenait dimanche, nous avons failli rater le départ fixé au samedi matin ! Préparatifs faits nous voici partis pour le Mans. Plus de 90 équipes inscrites sur le raid découverte, dont 14 équipes mixtes.

Le défilé des clubs démarre: vallée de poupée, azimut72, adrenaline, etc.

Sprint de départ jusqu’au parc à vélo où la première section est imposée. Les 90 équipes sont divisées entre 1 Run&Bike (5km en road book) , 1 CO Nord et 1 CO Sud ( de 3 km chacune), permettant de répartir la masse de concurrents. Nous devons commencer par le run&bike. Je préfère laisser Caro un maximum sur le vélo, car rentrant d’une semaine de trek à Madère, ses genoux sont encore douloureux. Le road-book s’enchaine sans bobo, nous sommes dans la première moitié de notre groupe (soit 1/3 des équipes).

Nous retournons au parc à vélo où la 1ere CO nous attend. Nous voyons un nombre important d’équipes en train de jardiner dans tous les sens au niveau du parc.. Caro prend le doigt et me laisse orienter. Elle se faufile sous les haies (ça aide parfois un lutin!), franchie les ronces pour pointer les balises les unes à la suite des autres. Nous sommes au coude à coude avec une équipe d’azimut 72. La dernière balise se trouve sur une « presqu’ile ». Après hésitation Azimut prend l’option « au sec ». Je me lance dans le fossé pour récupéré la balise en mode amphibie ;). Nous arrivons à la 2ème CO donnant sur l’autre partie du parc. Une petite erreur sur le retour nous oblige à jouer les sangliers à travers les ronces, mais on garde le rythme car nous voyons encore un bon nombre d’équipes à la recherche de balises … et azimut 72 derrière nous.

C’est parti pour une section VTT en suivi d’itinéraire, pour arriver à une CO au score en foret. Les balises s’enchainent, Caro partant au pointage des balises pendant que j’oriente. On ramasse tout avec 5 min d’avance.

Suivi d’itinéraire pour arriver à la VTT’O de 18 km. Caro a déjà morflé dans les côtes de la liaison, quand je récupère la carte, voyant les courbes de niveau, je me dis que ça va être tendu… C’est parti, on enquille jusqu’à une petite erreur de ma part, ne voyant pas un chemin à la lisière d’une foret… on porte les vélos pour passer la barrière, arrivés à la balise, l’équipe mixte d’azimut72 nous a rattrapé. Caro sert les dents, nous restons derrière en les gardant à vue, jusqu’à les perdre…

Nous arrivons à la dernière CO au score, urbaine cette fois-ci. Caro me laisse le doigt et la carte, les balises s’enchainent, on termine dans les temps mais toujours derrière Azimut…

Dernier suivi d’itinéraire mémo pour atteindre l’arrivée à la caserne des pompiers du Mans.

Des équipes mixtes sont déjà là, des équipes masculines du raid Aventure (double de distance) sont déjà là aussi ! hallucinant !

Lors du repas, on entend l’équipe d’azimut 72 (arrivée avant nous) dire qu’ils sont 7ème… Gros coup au moral pour Caro et moi… Annonce du podium, puis affichage des résultats: nous terminons 6ème en mixte et 30ème au scratch (toutes les balises, pas de pénalité, parcours de 47km bouclé en un peu moins de 5h). Le sourire aux lèvres nous repartons, avec comme objectif de forcer sur les entraînements VTT !!

Loïc et Caroline

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 21:22
Les premières CO de Mélanie

Çà y est, c'est parti pour ma première CO aux couleurs du SLRA : la CO Raid Landes, de nuit!
On charge les camions et quelques détours et quelques bosses de rire plus loin, on arrive!
En binôme avec Florian, je suis l'itinéraire choisi, comprends les instructions, resitue quelques situations hasardeuses puis je décroche. Alors je suis jusqu'à ce que je retrouve mes repères seulement sur les dernières balises ! On arrive avec 3/4 minutes de retard, ce qui nous vaudra quelques pénalités.
En s'inscrivant je savais que je n'allais pas tout comprendre, pas beaucoup pratiquer mais on s'est bien marré, on a bien couru et puis la nuit, c'est une autre dimension! Alors j'attendais le week end à Rennes au défi 100 balises pour "apprendre"! Je choisis donc le parcours des 30 balises.
Et là, j'ai appris.... de mes erreurs! Il parait qu'en CO, mieux vaut marcher dans la bonne direction que de courir dans la mauvaise. Ben moi, j'ai couru! Je me suis retrouvée hors carte, je pense, à jardiner pour trouver une balise que je ne verrai jamais!
Les douleurs au genou revenant, j'abandonne et je rentre en marchant en faisant ma petite promenade dominicale! (Tiens j'aurai pu ramasser quelques champignons comme Marie!)
Très formateur cette CO, et ça donne envie de continuer, mais en équipe, c'est plus sympa!

Mélanie

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 20:58

30 Novembre, CO Raid Landes Aventure, première manche du challenge Vendée Orientation 2014.

SUD LOIRE RAID AVENTURE en masse... avec 11 équipes, le club le plus représenté.

CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013
CO Raid Landes Aventure 2013

Les Résultats par catégorie

Féminine:

1ère Sylvie et Angélique

2ème Nébila et Marie

Mixte:

3ème Florian et Mélanie

7ème Ophélie et Romain

Homme:

6ème Vadim et Jérôme

11ème Benoit et Cyril

12ème Gérard et Vincent

21ème Gaël et Damien

48ème Christian et Frédéric

110ème Jérémy et Laurent

146ème Aurélien et Emilien

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 21:04
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA

Je n’utiliserai qu’1 mot pour vous résumer ce beau raid dans le « pays des pierres » comme nous l’a décrit le responsable de course : combat. Mais il ne faut surtout pas prendre ça au sens péjoratif, tout au contraire !

Combat pour arriver au bout et finir 4ème et 8ème au classement mixte.

Combat pour Sylvie qui a découvert les raids nationaux et leurs dénivelés qui changent de notre «plat pays » et qui s’est bien battu finalement, hein ? Car, accompagnée du stratège Vadim, ils ont décroché la 4ème place, Bravo !! C’est toujours dur les premières fois… (et les suivantes ?)

Combat de Jérôme contre ses crampes à l’arrivée du samedi soir et contre son hypo qui l’a attaqué de plein fouet dès le début du 2ème jour mais qui ne l’a pas empêché d’avancer ! Sacré mental, Jérôme ! Et je te tire mon chapeau, car, malgré ça, on a gardé le rythme !

Combat contre le froid, car le thermomètre du camion moutarde affichait 0°C (accompagné du petit logo flocon, qui fait froid dans le dos à lui tout seul) à notre arrivée à Rocamadour vendredi soir. J’ai sorti mes gants de ski de fond, le buff en laine d’agneau, et j’ai prié pour que mes qq kilos superflus me tiennent chaud ! Vadim a opté pour le double collant dimanche matin, c’est dire !!! Toute notre équipe a eu qq moments avec les doigts et les orteils gelés et on se rappelle la descente en VTT de Rocamadour à pleine balle, dans le froid du samedi soir.

Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA

Combat pour se concentrer sur les cartes, et oublier qq instants les superbes paysages qui défilaient sous nos yeux. Je citerai les forêts de mousse, qui sortent tout droit du Seigneur des anneaux (dixit Jérôme) ou de la Nouvelle-Calédonie (dixit Vadim). Les superbes points de vue, magnifiés par le temps ensoleillé, notamment depuis le petit village à la balise optionnelle 2 du VTT’O du samedi après-midi. Ou encore la magnifique vue à 180° depuis le départ de la CO au score du dimanche matin. Jérôme et moi avons eu la chance d’arriver les premiers sur le site (petite erreur de puce, nous avons terminé avant dernier au classement du samedi soir et nous sommes parti 2ème au départ en chasse du dimanche matin). Imaginez arriver sur les chaumes d’une colline, avec une vue dégagée sur une vallée plongée dans la brume. Ça m’a donné envie de prendre mes ailes à mon cou et de plonger dans cet océan de coton. Mais non, j’ai préféré me perdre dans la pente à la recherche de la balise 5 « ruine », entrainant Jérôme dans ma chute ! Le pauvre a fait un bel aller-retour dans la pente caillouteuse pour poinçonner, puis je lui crie l’air de rien un « Faut se bouger !! » après un coup d’œil à ma montre ! Comme je disais, un mental d’acier le Jérôme… Au final, on en laisse 9 sur le terrain, aïe, ça va faire mal pour le classement final ! Mais hop, c’est parti pour le dernier VTT balisé de 27 km. On rattrape les derniers du circuit découverte, tout ça malgré un Jérôme qui se dope aux pâtes d’amande et on se fait doubler par les 1ers mixte Soul of Tribe (Languedoc) et par les Griffons mixtes un peu avant la fin. Sans oublier une balise dans une grotte, auquel on accède en rampant dans des galeries rocheuses : magique mais physique !

Combat pour pousser le VTT dans les montées caillouteuses, et on ne compte plus le nombre de patates qu’on a passé comme ça ! Mais finalement, elles ont toujours été récompensées d’un beau point de vue à l’arrivée, ouf ! et d’un haribo sorti de la pochette magique !

Combat pour ne pas se crouter en VTT dans les descentes mêlant cailloux glissants et boue. (ce point-là m’est spécialement dédié…) et je rajouterai aussi : combat pour pas mettre de pain au mec qui m’a balancé « je peux dépasser, parce que là, j’aimerai bien m’amuser aussi », au moment où je luttais sur un single en VTT pour pas m’étaler dans le dévers… surtout qu’il a mis pied à terre comme tout le monde 10 mètres plus loin… Je dirai juste : « Vas-y, le raid, c’est un sport de bonhomme ! MMMhh Charrrrraaaaal. »

Combat pour ne pas reprendre 3 fois de suite de la soupe de citrouille bio au repas du samedi soir et dimanche midi. Délicieux mais bien bourratif, surtout accompagnée d’une bonne miche de pain de campagne ! D’un fromage « rocamadour », d’un cassoulet ou de longe de porc… les vallons, ça creuse !

En résumé, belle région et beau raid : ça vaut les 6 heures de route depuis Nantes ! Merci beaucoup à l’orga et bravo à toutes les équipes.

Ophélie

Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Raid Nature 46 (Dordogne) : 1er raid Challenge National 2014 pour SLRA
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 00:06
Finale Nationnale 2013

Après une saison de qualif’ aux 4 coins de la France, 2 équipes du SLRA participent à la finale du challenge national de raid multisports 2013 près de Vallon Pont d’Arc dans l’Ardèche. Vadim, Ben et Dam forme la 1ère équipe, Jérôme, Gaël et Aurel (Joker suite à la blessure de Mike au raid des chaussées) la seconde.

Rendez vous donné à 7h chez Gaël, le Camion est chargé à bloc, Vadim appel, Aurel n’est toujours pas là ! (je ne le sais pas encore mais j’ai trouvé mon maître !!!). On part finalement à 7h05 pour 10h de route. Pause pique nique à 12h. Qui a oublié son pique nique ? Aurel bien sur ! Arrivé au VVF à 17h, si nous avons fait toute la route sous le soleil, la météo annoncée n’est pas bonne... On en reparlera.

Direction les inscriptions et le contrôle du matériel obligatoire, la pression monte dans le gymnase « on n’est plus sur un raid Playmobil !!! ». Aïe les casques de playmobil de Dam et Aurel ne sont pas homologués, Dam avait prévu le coup, et Vadim fait jouer ses relations avec Azimut 72 pour Aurel.

Finale Nationnale 2013

19h Plâtrée de pâte bolo et prépa des sacs pour les 2 jours de raids, il est bien ce petit VVF, demain les toiles de tentes à 1400m d’altitude le seront moins...

Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013

22h début du prologue 3 cartes, 3 garçons, 3 possibilités, 40 min de course. Chacun oriente pas de PRESSION.

05h00 Après une courte nuit nous rejoignons Les VANS lieu d’arrivée du raid, on dépose le camion et on saute dans les bus, 2h de route dans la montagne. Plus ça va moins on y voit... brouillard, pluie, vent... ça s’annonce mal côté météo !!! Distribution des cartes on a 1h pour préparer l’itinéraire et contrôler une dernière fois les Camels... qui a oublié ces sandwichs dans le frigo du VVF... Aurel bien sûr !!!

Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013Finale Nationnale 2013

10h45 c’est parti pour 200kms 7000m D+, objectif rentrer dans toutes les sections ! Après la 1ère CO urbaine, on attaque une ascension de 1000m D+ en trial et VTT entre les deux le roller va laisser des traces surtout la patate du dernier km. Pour l’instant la météo nous laisse tranquille. A 1450 m ce n’est plus la même chose, une pancarte nous indique le col du Mont Gerbier des Jonc, on ne le voit pas, d’ailleurs on ne voit plus rien !!! Le trial vertical nous amène sur l’ascension du Mont, une vue dégagée assurée et quel panorama (voir photo) !!!

Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013

On renfourche les VTT à la chasse à la balise. On arrive à la CO score 1h, Vadim nous annonce 3/4h max pour assurer les portes horaires. Après avoir jardiné 15 min sur une balise et inverser 2 routes, on repart bredouille... on se rattrapera sur les autres CO... ou pas ! D’ailleurs après un road book de 20 kms et une réparation de la patte de dérailleur à Vadim, une CO donc.

Finale Nationnale 2013

Il fait nuit un brouillard à couper au couteau et une pluie dense, on zappe cette section mais encore faut il trouver la balise de sortie !!! Allez dernier trial (15 kms) de la journée et 6 raiders soudés et motivés avec encore assez de jus pour tout arracher dans les derniers kms et surtout dans la dernière patate, on en laisse plus d’un dans la côte ! Merci la côte de chez Marie !

Finale Nationnale 2013

Arrivé à 23h45 !!! Yes une pause bien méritée. Les tentes sont bien là alignées en plein vent et sous la pluie... Après le ravito et un point sur la course du lendemain, un repos bien mérité. A 3h20 il faut sortir du duvet. Il pleut ENCORE et pour plier la tente, il pleut ENCORE PLUS. Au briefing, plus de 10 équipes abandonnent la course compte tenu des conditions météo. L’atelier corde risque de sauter (‘A la corde’).

Finale Nationnale 2013

04h30 let’s go départ en VTT départ en paquet cette fois c’est l’orage qui arrive on roule sous les éclairs « ça va il est encore loin » 30 kms plus tard on arrive sur la CO, on rentre on sort (ça devient une habitude !) et on repart en VTT l’orage n’est plus si loin que ça ! Ça pète de partout atour de nous, personne ne fait le malin sur le col !!! Pour la descente les chemins se transforment en torrent c’est l’éclate !

08h30 sur le bord de la route une voiture de l’organisation nous arrête, fin de la course ! Course interrompue pour cause de météo, reste un autre combat celui du retour. Quand un mini bus 9 places arrive, premiers arrivés premiers servis et à 19 ça passe avec nous 6 dans le coffre !!!

Résultat final : 28 et 29ème sur 84 équipes engagées un bon résultat, et malgré tout, ce raid restera une supère aventure pour nous 6, de bons moments et une seule envie ENCORE !!! Enfin pour Gaël il faudra qu’on lui rachète sa roue qu’on a oubliée là bas !!!!

Merci à tous pour vos encouragements !!!

Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013
Finale Nationnale 2013
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 21:29
Raid des Chaussées 2013 : Christian, Sylvie, Ophélie, Aurel et Vadim.

Fin juin, une idée me trotte dans la tête : et si on montait une équipe mixte pour viser une petite perf sur le raid des Chaussées 2013. J’en glisse un mot à Ophélie et Sylvie si elles sont partantes, super elles sont OK. Il me reste à trouver un 4ème larron prêt à tout enquiller (2 jours de courses), je sors juste du raid Mélusine avec Aurel et Petit Cyril… euh le petit jeune avec son bonnet et son sourire même dans l’effort me semble impec pour cette aventure : Zou Aurel se trouve embarqué dans l’aventure.

Tout le monde part en vacances pour 2 mois, pas tout à fait avec Ophélie on en a profité pour aller se balader avec nos copains d’azimut 72 (Pat et Willy) sur l’Aveyronnaise ( raid de 72 h pour 400km et quelques D++++) fin juillet. Sur le retour de cette aventure en naviguant sur le forum du club, bing je vois que Christian se propose pour jouer le rôle d’assistant avec son superbe camion bleu. Je chope mon tél et il signe pour venir avec nous.

En raccrochant, je me dis : «Cette histoire s’annonce TOP !!! Une équipe avec des filles au taquet, un jeun’s prêt à tout lâché et le plus plus une assistance de reines et rois (indispensable dans ce genre de raid où l’autonomie et la gestion du bordel sont primordiaux) »

Nous voilà donc vendredi 27/09 tous les 5 en direction de Treize-Vents dans le camion de Christian avec dans le rôle de nos reines Ophélie et Sylvie dans la cabine avec leur chauffeur Christian tandis que les Vilains petits canards (Aurel et moi) sont dans la soute avec tout le bordel (bières, cahuet, vin blanc etc…). Plantage de tente, démarches administratives faites, on prend l’apéro sous les étoiles et on avale quelques pâtes : direction dodo à 23h.

Réveil à 6h30 avec comme stratégie : Ophélie commence puis Sylvie rentre en milieu de journée pour le VTT… côté gars on se la ferme, on doit rester sur le terrain donc pas de questions à se poser (ça tombe bien).

Samedi Briefing à 8h15 : BEUG, on n’a pas le droit de changer quand on veut, toute la stratégie des filles tombe à l’eau… mais pas grave elles sont top donc Ophélie fera toute la journée et Sylvie accepte de jouer le rôle d’assistante avec Christian. Nous voilà partis à enchaîner, CAP puis CO puis kayak puis Run&Bike puis VTT … Ophélie à la manœuvre en CO, Vadim en VTT, Aurel au pointage de balises. Arrivée vers 18h, on est content de notre journée on peut retourner prendre l’apéro avec les copains (Gaël, Dam, Pépère) dans la salle à manger du camion bleu de Christian (je vous avais dit qu’une assistance TOP c’est 80% du succès). Les noix de cajou, cahuet, bières sont avalées dans la bonne humeur.

Maintenant on peut se diriger vers la CO de nuit (Sylvie à remplacer Ophélie qui va en profiter pour se reposer pour le dimanche !!)

Briefing vers 21h00 : On aura 3 cartes pour 1h55 de course, les équipes partent toutes les 30 secondes. Nous (Sylvie, Aurel et moi) à 21h15, je prends la carte et donne un tempo type diesel pour que l’on (les gars) tienne les deux jours… et là d’un coup d’un seul on se fait doubler par 3 malades (Gaël, Dam et Pépère qui est tout rouge, la machine tourne à plein régime…). On fera finalement la CO ensemble avec sagesse (clin d’œil à Gaël) et efficacité : on ramène 25 balises en 1h49 en prenant sur cette section la 6 ième place au scratch.

Allez direction le dodo, réveil encore à 6h30… Euh pour le dodo pas facile, on se trouve à côté de teuffards !!

Dimanche briefing à 8h15 : Sylvie reste sur le terrain pour enchainer CAP, Run&Bike, kayak et encore Run&Bike (elle qui était venue pour le VTT, elle ne l’aura pas sorti). GO on enchaine bien comme la veille les jambes sont là et les bras aussi on aura fait le 3ième et 4ième temps au scratch sur les deux sections du kayak du raid (sympatoche : le jeun’s en plus d’avoir la banane, des jambes, il a aussi des bras !).

On arrive sur les 4 dernières sections (26 km de VTT, 10 km de CO, 11 km de VTT puis 10 km de CAP : du lourd) Ophélie remplace Sylvie qui se tient prête au cas où, pour la dernière section. On avance toujours bien en VTT, Ophélie prend la carte pour la CO et là un truc bizarre lui arrive : elle ne sait plus où elle est ? Vraiment bizarre et bien oui la pauvre elle était en pleine incubation de crève carabinée : UNE ANGINE se préparait. Mais la Miss a le mental pour se remettre dedans et elle nous finit cette CO de toute beauté (4ième sur cette section). On passe au VTT, là elle prend vraiment sur elle et donc à 2 km de la fin je lui propose que Sylvie la remplace pour la dernière section : OK.

YES, nous voilà arrivés pour cette purée de dernière section : 10 km de CAP…Avec Aurel on l’attendait avec appréhension. Sylvie rentre dans l’équipe et nous met tout de suite à l’aise : « Les gars on prend mon tempo et en avant » et bien le tempo de Sylvie, ça avance quand même car on fait que remonter des équipes pour faire 6ème sur cette section : Bravo Sylvie !

Il nous reste une seule chose à faire : le bouquet final de ce Raid franchir les remparts du Château de Tiffauges, Ophélie nous a rejoint pour le dernier km et là que du bonheur, on en profite un max en franchissant la ligne d’arrivée où les copines, copains et Agnès nous attendent.

Conclusion : on finit première équipe mixte mais surtout une superbe perf au scratch 6ième. Bravo à toutes et tous. Un grand merci à Christian et son camion BLEU qui ont grandement participé à cette performance avec ses ravitaillements aux petits oignons.

Vadim.

Raid des Chaussées 2013 : Christian, Sylvie, Ophélie, Aurel et Vadim.
Partager cet article
Repost0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 21:55

Samedi 15/06, nous sommes 9 SLRAriens (Sylvie, Marie, Frédérique, Anthony, Frédo, Stéphane, Mimicoincoin, Jérôme et Vadim) au RDV de 9h aux Sorinières pour aller chercher quelques balises dans le bocage vendéen.

Les RAPV nous ont invités pour un raid aux scores sur 2 jours (7h le samedi et 9h le dimanche). 78 équipes ont reçu les raids books dans la semaine avant, histoire de voir ce qui les attend et surtout cogiter à une stratégie pour ramener le max de balises.

De notre côté, Jérôme et Vadim, on a décidé d’aviser au fur à mesure en fonction des portes horaires et des heures conseillées par les directeurs de course.

Nous voilà à 13 h pour le départ avec Jérôme en premier relayeur pour un trail de 1,5 km pendant que Vadim attend tranquillement.

Comme d’hab, le Jérôme attaque d’entrée histoire d’être dans le bon wagon.

Vadim enchaine avec une petite CO urbaine et revient avec la banane, en forme le garçon ?

Nous attend ensuite notre section de prédilection : le Run and Bike avec Jérôme qui étudie la carte.

Pendant que Vadim commence à avoir la banane moins sûre.

Sur cette section, on prend au plus direct en évitant de se faire attirer par des balises optionnelles qui pourraient nous coûter cher en fin de journée… On a dans le coin de nos petites têtes un objectif : arriver à 16h10 pour la section kayak plus CO (25 balises au total).

Au menu ensuite un VTT’O, avec une première balise impec puis un bug pour rejoindre la rivière en contre bas avec la deuxième balise ? Une erreur de ma part ou peut-être une petite erreur (la seule du WE) sur la carte mais pas grave on rattrape le coup et en avant pour la surprise des directeurs de course en fin de section.

On enchaine avec deux COs dites bosquets pour nous ce sera finalement une seule car toujours le kayak en point de mire… On est avec les Griffons (Pacos et Johann) pour un VTT mémo. Beurk on n’aime pas la mémo, le pourquoi ? On est mauvais… et la preuve, on part dès la première carte complètement dans les choux un aller-retour de 1 km pour réapprendre la chanson et c’est parti. On s’en sort quand même et YES on arrive à 16h05 pour le kayak, Pil Poil comme on voulait.

Jérôme enfile le matos avec Johann pendant que Pacos et Vadim préparent les barcasses.

Je glisse à Jérôme, en kayak : « les griffons sont un peu moins costaud que sur terre » oulala quelle erreur de ma part. Avec Pacos à l’arrière, ils ont un vrai moteur de 100 chevaux. Cette section un vrai régal où on prend tout en 37 minutes.

On enchaine avec une CO et toutes les balises dans la besace puis un petit trail (on chope tout ce qui traine) pour retrouver nos VTTs pour une section en suivi d’itinéraire avec un chrono qui donnera l’ordre de départ du dimanche dans la nuit. On s’arrache et Yes on chope le 3ième temps, on se dit : « c’est tout bon pour la CO de nuit dimanche J !!! » C’est pas gagné !

On arrive à une big CO avec ses 25 balises qui nous tendent les bras. On se retrouve à 3 équipes du SLRA (Frédérique et Anthony, Frédo et Stéphane et nous) on enquille des azimuts à tout va en enfilant les perles les unes après les autres. Frédérique et Anthony nous quittent à miparcours de peur d’être juste sur le timing. On enchaine avec Frédo et Stéphane qui nous dit : « Après ça il reste 2 km en VTT puis une petite CO en ville » TILT je dis à Jérôme : « Il faut rester un max de temps dans la CO pour en ramasser le plus possible. On en ramasse 24/25 en 1 h. Il est 18h25 quand on enfourche nos VTTs pour 2,5 km de road book. Purée, l’horloge tourne. La fin de la journée est à 20h 00min et 00seconde… tout à droite avec un top road book on claque ça en 10 min et nous voici pour la dernière section CO urbaine à 12 balises à faire en 25 minutes. Le décompte est lancé.

Jérôme a la carte et Vadim au pointage avec le peu de jambe qu’il lui reste. On en chope 10 et il est 19h54, on en avait laissé une volontairement et une de peur du chrono. Petite réflexion mais toute petite : on va en chercher une autre ou on n’y va pas ? Allez GO on y va, Jérôme prend le doigt la pointe. Maintenant, il nous reste 2 minutes pour 500m environ. Purée c’est chaud, je motive mon Jéjé, je le pousse et on relance tous les 2 en pensant à nos entrainements seuil de cet hiver et voilà l’arche d’arrivée…

Jérôme plonge sur la balise fin et pointe à 19h 59 min 53 sec pour 20h. OUF !!!

Le score s’affiche : 121 balises et au surprise nous sommes premier avec plein de monde à nos fesses (Les Broon’s 119, passion raid nantes 119, les griffons 116 etc…).

Après 2 bières vite englouties, réhydratation oblige, on se dirige vers les douches chaudes, on prépare notre couchage dans un gymnase mis notre disposition, on festoie etc… On se couche parmi 160 raideurs pour une petite nuit et oui réveil à 1h 15 pour un départ à 2h30. On se réveille, on petit déjeune. TOUT ça grâce à la top organisation du RAPV et ses bénévoles aux petits soins pour nous. Un seul mot : UN GRAND MERCI !

Direction la ligne de départ avec nos VTTS pour une section suivi d’itinéraire qui doit nous amener à la CO de Nuit et ses 30 balises (on va faire un carton !). On part 1 minute après les Broon’s (Benoit et Didier) qu’on rattrape à 2 kms de la fin de la section. On se retrouve à 4 équipes et on jardine un peu à 500 m de l’arrivée, pif pouf je trouve la solution en premier et tout le monde me suit… Pas tout à fait ? Au bout de 200 m je me retourne et je vois 4 VTTS et leur frontale mais pas de Jérôme, beug… Ils me disent : « il est parti dans l’autre sens. » Non c’est pas possible, je fais demi-tour et je crie dans tous les sens en réveillant lapins, sangliers, chevreuil etc… pendant 2 à 3 minutes et pas de Jéjé qui soit dit en passant n’a pas de carte. Mais il et où ??? Enlevé par des trolls vendéens ? Et bien non le voilà qui revient à fond les ballons je fais demi-tour et on envoie du gros pour rejoindre le départ de la CO.

OK tout est rentré dans l’ordre, je prends le doigt Jérôme la carte. En avant on va les dégommer une part une ces balises cachées par Sam (directeur de course)… Pas tout à fait on les a laissé bien tranquillement dans leur coin. On sort tout penaud avec seulement 11/30 en 1 h 15. Un vrai bide : tous les deux aussi mauvais l’un que l’autre. Allez pas grave on repart avec nos VTTs, puis un run and bike qui nous fait couiner mais on est 4 ou 5 équipes à avancer ensemble donc ça roule et court !

Section suivante, une CO relais à 15 balises pour chacun. Je prends doigt-carte et laisse Jérôme se refaire la cerise. Yes les jambes reviennent et les balises s’enfilent toutes seules : que du bonheur, je retrouve Benoit des Broon’s pour finir les deux dernières balises. Je sors avec 14/15 en 40 minutes mais je ne voie pas mon Jéjé. J’appel, pas de réponse, je m’approche de l’arrivée et là je le voie enfouie dans un reste de couverture de survie… Qu’est-ce qui se passe ? Un coup de mou, problème gastrique ? Des souvenirs de la saison 2012 reviennent. Et bien non il avait juste un peu froid et donc il bondit, prend le doigt la carte. Après quelques consignes il part à fond. Yes il a la patate et revient avec 11 balises en 37 minutes : SUPER.

On repart avec les griffons sur un 2ième Run and Bike, histoire d’être convaincu qu’on n’aime pas ça. Finalement on fait le 3ième temps de cette section, tout le monde doit en avoir plein les pattes.

Sniff c’est bientôt fini, on enfourche nos VTTS pour un VTT’O (j’adore J) les griffons avec nous pour finir. Et bien là on a tout fait à pleine balle avec Yohann et Jérôme au pointage. Que du bonheur sous le soleil radieux de la Vendée qui nous a accompagné tout le WE.

A 11h 53 on franchit la ligne, on vide le doigt : 120 balises ce qui fait 241 sur les 2 jours pour une superbe 3 ième place derrière PRN deuxième. Les Premiers seront les Broon’s (Benoit et Didier) qui ont fait un super deuxième jour : bravo à eux !!!

Tout ça pour vous dire : si le RAPV réédite ce raid, surtout n’hésitez pas, venez vous éclater dans le bocage. C’est du TOP en tout point de vue.

Vadim.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 21:28

Oyé, oyé, nos amis les normands organisent une grande fête !

C’est parti, une bande d’irréductibles raideurs du SLRA confirme sa participation au banquetles 04 et 05 mai. RDV chez Gaël, 7h15. Montures et baluchons dans le camion ; direction un terrain de jeu annoncé comme vallonné! Au programme : 180 bornes.

3 heures de route plus tard … sans bolognaise pour le samedi soir, sans pique-nique pour Ben. On y est. Confirmation, Clécy, c’est pas le plat pays ! Chaud, chaud les sangliers !

Petits préparatifs et c’est parti : 13h30. Un peu de traçage et on enfourche les VTT. Les 3 équipes du SLRA sont dans le bon wagon ; on prend mesure de quelques petites côtes, histoire de s’échauffer. Une balise, puis une seconde, … avec une particularité : les 2 raideurs ont un doigt électronique et chacun doit pointer. Un petit arrêt, pour un revissage de scelle sur la Formule 1 de Ben, une petite gamelle dans une descente pour Gaël. Mais ça rouleou, du moins, ça roulait.

14h30 …changement de vitesse devant une patate et patatras … chaîne cassée pour Gaël.Grosse erreur : pas de maillon rapide dans la besace! Le défilé des autres équipes est un peu irritant. Pas un cht’iraideur pour nous aider. Jéjé, médusé, nous sort des ustensiles (un maillon et un dérive chaîne)« j’ai l’impression de donner un couteau à une poule ! ». Eh oui, pour les 2 néophytes, Damien et Gaël, l’aventure est en train de basculer dans une nouvelle dimension : se souvenir des expériences de Mac Gyver. Avec un chalumeau, y a peut-être moyen de ressouder le maillon cassé !… Nos compères continuent l’aventure et nous nous mettons à bricoler. Mise en place de la chaîne et v’lan. Catapulte : à 4 pates à chercher le maillon dans les herbes. La poisse! Une fois retrouvée, on s’aperçoit assez vite que ce n’est pas la bonne taille de maillon (« une histoire de nombre de vitesses sur la bécane y parait »). On décide de faire appel à l’organisation mais réponse lapidaire : « c’est un raid en autonomie, on vous aide = abandon.

Pas cool, 1 heure de course et nous v’là résumés à rentrer au bercaille !Mais c’était sans compter sur la ténacité des 2 loustics. Dans cette contrée, aux milles vaches et2 habitants, on avance taper chez les voisins. Le 1er est absent. Devant la seconde bicoque, on reste un peu dubitatif devant la rampe accès handicapé ; on s’attend au fauteuil roulant. Mais que nenni ! L’espoir peut renaître !

Il en sort un papi de 80 ans !un ancien sportif qui se montre très compréhensif. Il nous présente 2 vélos fillettes pour pièces détachées ; où là là, on n’est pas reparti. Il nous emmène dans une grange ou du moins une déchetterie avec un toit. On crapahute sur les immondices pour en extraire une portion de VTT plus moderne ! Mais là aussi peu d’intérêts. L’octogénaire nous propose de nous emmener dans le bled voisin. On croise au passage le 1er poste de contrôle : les gilets jaunes nous regardent d’un œil très étonné : des Sarrazins dans une camionnette ! Pendant ce petit voyage aller, le papi nous raconte sa vie : ancien sportif, cycliste, arbitre de handball, créateur d’une des 1ères bases nautiques du secteur. Ce n’est plus un raid multisport ; on est en pleine télé-réalité Pékin Express. Mais on n’ose pas trop le boosté… Il manquerait qu’il nous clapse dans les mains ! Arrivée chez le réparateur de tondeuses et tronçonneuses, le papi s’enfile dans le parking comme s’il était chez lui. Demi-tour ; prêt à repartir … ou presque. Pendant les conseils du technicien, une bonne femme (le dicton se vérifie !) explose une caisse en reculant, nous empêchant, par la même occasion, de sortir. A la station-service voisine, le patron a ce qu’il faut pour nous dépanner. Mais soucis, on n’a pas une tune! Et vue nos tronches, il refuse de nous avancer les 5.20 euros. Il ne nous fait pas confiance ! Nous décidons d’aller faire les poches du papi : seulement 2.50. C’est sans compter sur le dévouement de notre super papi, qui décide d’aller retirer du liquide. Maillon en poche, sur le chemin du retour, nous rentrons dans une discussion assez poignante. Le papi nous apprend qu’il est veuf depuis 6 mois, après 56 ans de mariage!, qu’il en est rendu à son 3ème cancer !, qu’il refuse de se soigner sauf avec un verre de vin rouge, qu’il n’a plus de goût à la vie, qu’il est venu s’isoler au fin fond de la campagne à Pont d’Ouilly. Un instant, il me vient à l’esprit untitre de film «les oiseaux se cachent pour mourir » … Dure dure de repartir après ça!

16h00 … une petite rincette dans le gosier et les marmottes du SLRA repartent. Nouveau challenge : rester dans la course en respectant les barrières horaires. Une course après le temps commence ; on glane toutes les balises possibles mais il faut faire des choix et pas d’erreur d’orientation (au final : 4h30 de pénalité + 1h30 de réparation). Mais le plus important était de repartir pour vivre l’aventure jusqu‘au bout. On se sent très seul au monde : personne, pas même un VTT. Et le terrain pentu n’est pas là pour nous aider. Dans notre effort, on erre à la limite du rouge. Le bonheur d’arriver à la CO. Enfin du monde ; tous au courant de nos déboires. On commence à reprendre goût à l’effort, l’instinct de compétition revient. On enchaîne les épreuves : VTTO, canoë (un instant de plaisir sur le parcours de slalom, dommage trop court !), un trail grosse patate (Portillon, tu nous manques…), CO, VTTO pour un retour au point de départ. Et bonheur, on retrouve la bande du SLRA pour la descente du viaduc en rappel : un petit moment sympa. Puis CO en semi-nocturne : on crapahute ensemble (des vues sublimes), ça fait du bien au moral. Ben en a pleins les chaussettes, mais le groupe se soutient : ça marche dans les patates et ça repart dès qu’on peut. Des instants légers à dévaler les prés de « la petite maison dans la prairie » derrière une « Ophélie Ingalls « en grande forme. Ce samedi s’achève sur un moment magique : finir une CO sous un final de feux d’artifice. Il est un peu plus de 22h00 ; il est temps de rentrer à l’hôtel 3 étoiles (douche, bière, manger, dodo). Merci Sylvie et Karen! Morphée ne tarde pas à nous rejoindre.

Dimanche matin, réveil matinal. Départ à 7h30. Une bonne journée nous attend : beaucoup de CAP. Début de CO sur une grosse cadence, suivi d’un run and bike. Revigorés d’un cake chocolat banane, Ophélie et Vadim prennent la poudre d’escampette. Ben semble en difficulté en ce début de journée ; dure de reprendre le rythme! Du coup, Dam et Gaël vont jouer au bon samaritain ; on décide d’avancer avec les gars. L’arrivée sur la CO est une belle surprise, seulement 11 équipes devant nous ! Et hop, on enfile les balises. Ben se refait une petite santé. On enchaîne sur un run and bike mémo. No soucis. Mais le rythme a dû mollir : on se fait remonter par quelques équipes. On attaque une portion de 26 km de VTT. Grosse patate d’entrée, erreur stratégique de couper par un GR : on se ballade même en limite hors carte. On se fait remettre sur le bon par 2 loupiots de 8 / 10 ans trop les mioches !!! Ben a retrouvé les jambes (les blagues reviennent …) ; au tour de Gaël de coincer en VTT. Dans ces conditions, c’est long le VTT, très long, interminable. Objectif : ne pas se cramer complètement et ne pas trop ralentir le groupe. Merci de m’attendre les copains. Une derrière descente (sur la pente du physicien et par bonheur dans le bon sens …) et yes, enfin le canoë et ses 6 km !La 1ère glissière à franchir est l’occasion d’une belle petite frayeur : on monte sur une caillasse. Bilan : un bon bain pour Gaël. Décidément ! La ballade est sympas, quelques passes à prendre mais un manque de balises sur le parcours. On sort des canoës pour attaquer une CO. On décide de jouer tactique pour éventuellement prendre des balises optionnelles. Mais les distances entre balises sont conséquentes et les patates commencent à piquer les corps. Gaël a retrouvé ses jambes mais c’est au tour de Jéjé de se sentir un peu moins bien. Une balise, une seconde, … la 3è : prendre le chemin derrière une ferme mais problèmes. Damien fait des sauts de cabris sur des fils électriques (l’occasion de recharger les batteries). Un fermier qui gueule qu’on passe devant chez lui et au final pas de chemin. 2 solutions : accepter le sel de la 22 du fermier ou lui labourer un champ d’avoine. Le choix est rapide : azimut dans le champ. Yes, 3ème balise en poche. Choix cornélien sur la 4è balise obligatoire. On squise = 1 h de pénalité mais on est tranquille sur la barrière horaire ou on tente ; le parcours est plutôt en descente ; derrière on a 15 ‘ de canoë et un trail de 6.5 km. Retour impératif pour 16h00. Devant les tergiversations, Gaël pousse le bouchon pour aller la chercher. Ça grogne un peu, les jambes commencent à durcir, la souffrance morale pointe son nez. Mais si on veut aller chercher des points pour l’équipe de Jéjé et Ben ; il faut tenter. Surtout éviter les erreurs d’orientation. On pointe la 4ème balise et zou au canoë. Début du trail 13h55 ; le commissaire nous indique une petite heure de course. Allez les gars, faut pas mollir. On gère l’orientation et la course sans se mettre dans le rouge mais sur un bon tempo malgré tout. Dans ses moments, on est content des entraînements de l’hiver : le foncier est là. Courir sur une voie de chemin de fer, dernier supplice.Ça sent bon le banquet. Une dernière petite rasade de potion. Moment d’euphorie : on reprend 6 équipes sur le trail. Quel plaisir de les déposer sur place ? On franchit la ligne d’arrivée tous ensemble, encouragés par Ophélie et Vadim, déjà là. 15h45 !

Au classement, Ophélie et Vadim prennent la 2è place en mixte. Jéjé et Ben sont 24èmes, et Dam et Gaël finissent 43èmes.

YES, une belle aventure. VIVEMENT LE BANQUET. On est tous prêt à avaler un sanglier !

Gaël

Quelques photos du samedi avec explications

Quelques photos du dimanche avec explications

Partager cet article
Repost0